Le magazine belge qui vous donne des idées &
bons plans de voyages & escapades en
Belgique & ailleurs

Les coups de cœur de Delphine Simon

UN HOTEL MYTHIQUE A L'ILE MAURICE: LE "ONE & ONLY LE SAINT GERAN"

Saint Geran Delphine Simon ET

Nichée au cœur de l’océan Indien, l’île Maurice a tout en elle pour charmer les voyageurs. Evidemment, on y profite des majestueuses plages de sable blanc longées d’eaux turquoise, où l’on pratique plongée, snorkeling, planche à voile, paddle ou encore kite surf, pour les plus audacieux. Mais Maurice est aussi un paradis de la gastronomie créole et de l’hôtellerie de charme. Et, en la matière, j’ai eu la chance de séjourner au sein d’une véritable institution: l’hôtel One & Only Le Saint Géran, un 5 étoiles qui, sur sa péninsule privée entre lagon et océan, réunit tous les atouts du pays: cuisine délicieuse, plages de rêve, architecture et déco mélangeant différentes influences ethniques et gentillesse légendaire des habitants…

Delphine Simon Encart 3Le Saint Géran, c’est l’hôtel des stars, à l'île Maurice. Elles s’y succèdent depuis la création de l’établissement sur la Pointe de Flacq, en 1975, 7 années après la proclamation d’indépendance de l’île vis-à-vis de la couronne britannique. A l’époque, le jeune pays, qui vivait jusqu'alors essentiellement de la canne à sucre, commençait à développer son tourisme. Le Saint Géran est ainsi devenu le tout premier hôtel haut-de-gamme de la destination.

Vivre l'exceptionnel

J'étais impatiente de découvrir ce monde de calme et de confort sans bling bling que chacun décrit, où l’on peut louer une villa privée avec majordome, s’offrir des soins et massages au spa avec vue sur le lagon, s’allonger au bord de plusieurs piscines sur des lits de plage à baldaquin, arriver et repartir en hélico, se marier les pieds dans le sable, pratiquer de nombreux sports et déguster la cuisine (mon pêché mignon) de 5 restaurants gérés par un grand Chef.

De fait, séjourner au Saint Géran, c’est vivre l’exceptionnel. La magie opère dès l’arrivée. L’architecture joue sur un savant mélange de luxe, de modernité et de tradition mauricienne. On se perd dans les allées des jardins et on se fait surprendre par les odeurs enivrantes des fleurs qui les jalonnent. D’un côté de la bande de sable blanc sur laquelle l'hôtel est installé, il y a le lagon tranquille et, de l’autre, l’océan Indien turquoise à perte de vue.

Cocoon en couleurs

Delphine Simon Ile Maurice Chambre

Entièrement rénové fin 2017, Le Saint Géran s’est réinventé en préservant ce qui faisait son succès. Une nouvelle atmosphère a été donnée aux 142 chambres et suites et, bien qu’il fasse toujours beau à l’île Maurice, ces dernières sont tellement agréables qu’elles incitent à rester parfois à l’intérieur. Coup de cœur pour la literie qui m’a fait passer des nuits de princesse, et pour la sélection de tissus et de l’ameublement, aux matières et teintes naturelles (marbre blanc, teck gris,…) qui font écho aux couleurs et paysages de l’île.

Au cœur des saveurs

Delphine Simon Ile Maurice Resto

L’expérience du «One & Only Saint Géran» se prolonge à table. On sent la patte du nouveau Chef exécutif, Marc de Passorio, ancien propriétaire du restaurant étoilé L’Esprit de la Violette, dans le Sud de la France. C’est lui qui chapeaute désormais les 5 restaurants de l’hôtel, proposant chacun un décor propre et un concept différent de fusion de cuisines (à l’image, finalement, de la cuisine créole de l’île, qui brasse les racines indiennes, africaines, européennes et chinoises de ses habitants).

Pour le lunch, mon coup de cœur va au burger «O&O» du restaurant La Pointe, dont la recette en fait ici un mets raffiné, avec une viande tendre et juteuse à souhait, à savourer dans de charmants pavillons aux toits de chaume, posés sur le sable, en bord de mer.

En soirée, on pousse les portes du Tapasake, installé sur une terrasse sur pilotis dans le lagon avec vue sur les montagnes recouvertes de cannes à sucre. La carte invite à faire le tour de l’Asie, avec des plats servis sous forme de tapas à l’espagnole et une cuisine ouverte, transformant la préparation des sushis, batayakis et autres tendooris en véritable spectacle.

Mais mon «waouw» revient au buffet continental du petit déjeuner, servi au restaurant La Terrasse, dans des pavillons surplombant une piscine au bord de la plage. J’accorde de l’importance aux buffets car ils sont souvent le reflet des hôtels eux-mêmes. Ca se vérifie: au Saint Géran, le buffet est comme l’hôtel: généreux. Il s’étend à perte de vue avec une variété sans fin de salé et sucré, accompagnée de jus de fruits frais.

L’âme de Maurice

Delphine Simon Ile Maurice Tapasake

Généreux aussi comme le personnel de l’hôtel. Car - et c’est certainement le plus important - si le Saint Géran est un lieu si unique, c’est aussi parce que ceux qui y travaillent cumulent professionnalisme, bienveillance et sourire légendaires des Mauriciens. Indéniablement, l’âme de Maurice vit au Saint Géran et a rayonné sur mon séjour en m’apportant repos, bien-être et sérénité.

Plus d'infos sur l'hôtel One & Only Le Saint Géran: www.oneandonlyresorts.com

Mes découvertes «coups de cœur» sur l'île

Delphine Simon Chamarel

- Amoureuse de la vie marine, j’ai adoré nager avec des dauphins en liberté dans la Baie de Tamarin. Très émouvant.

- Au centre de l’île, se cachent de merveilleuses découvertes, tel le site des «7 cascades» (en réalité, il y en a 10, hautes de 10 à 55 mètres), à découvrir au cours d’une rando facile au cœur de la végétation luxuriante des gorges de la rivière Tamarin.

- Au Sud-Ouest, les Terres de Chamarel, surnommées «terres des 7 couleurs», forment une plaine de cendres volcaniques dessinant de petites dunes ocre, marrons, rouges, violacées... Juste à côté, coule une autre belle cascade, totalisant cette fois 100 mètres de haut!

- Amateurs de cuisines et de saveurs, arrêtez-vous au marché couvert de Port-Louis, la capitale, aux demeures coloniales et cases créoles colorées. Aux côtés des Mauriciens qui viennent faire leurs courses, on découvre des fruits et légumes qui n’existent pas chez nous et on achète des épices qui permettent de cuisiner «à la mauricienne» une fois de retour à la maison.

Delphine Simon

Depuis la présentation des JT de la RTBF, la journaliste Delphine Simon a lancé sa boite de com’ et est devenue, entre autres, manageuse du skipper belge Jonas Gerckens. Ces occupations lui permettent de multiplier les voyages et de nous livrer ses coups de cœur! Bientôt, le prochain épisode...

Inscrivez-vous à notre newsletter

Concours Sud Presse V Saint Jacques

Grande Evasion

PLUS D'ARTICLES

  • 1