3 villes d'Espagne à découvrir "autrement"

Le flamenco est né à Séville et on peut découvrir la ville sur ce thème. @Shutterstock

Si les voyages sont compromis pour l’instant, rien ne nous empêche de rêver à de futures escapades! En la matière, l’Espagne propose d’innombrables destinations pour des échappées de quelques jours et notamment dans certaines des plus belles métropoles du monde, dont on peut visiter les curiosités en suivant des itinéraires inattendus! En voici des exemples, sous le soleil d’Andalousie et des Canaries, à Malaga, Séville et Las Palmas de Gran Canaria...

1/ MALAGA HORS DES SENTIERS BATTUS

Malaga offre non seulement des plages, mais aussi un patrimoine artistique et culturel remarquable. @Shutterstock

Capitale de la Costa del Sol, Malaga sert souvent de point d’arrivée en Andalousie pour les vacanciers venus pour le tourisme balnéaire. Mais la ville se positionne désormais comme une destination de citytrip qui se suffit à elle-même, offrant bien sûr de belles plages de sable bordées de montagnes, mais aussi un exceptionnel patrimoine architectural et artistique, qui s’est construit depuis l’Antiquité. Il suffit de se balader dans les ruelles de l’élégant centre historique pour se rendre compte de ses richesses, parmi lesquelles des églises, couvents et palais, que dominent d’impressionnantes forteresses bâties par les Musulmans au Moyen-Age. 

Malaga inattendue: street art et villas Belle-Epoque

Une des "Routes touristiques alternatives" nous emmène découvrir les villas et grands hôtels construits à la Belle-Epoque au bord de la plage de la Malagueta. @Dziewul/Shutterstock

Ce patrimoine intègre également des réalisations plus récentes, à découvrir en suivant les «Routes touristiques alternatives» proposées, dans des brochures dédiées, par l’Office de Tourisme de Malaga. Au programme: les édifices industriels du 19e siècle reconvertis en lieux branchés et les villas et grands hôtels de la Belle-Epoque longeant la plage de La Magualeta, où l’on déguste des «espetos» (brochettes de sardines grillées) dans des guinguettes les pieds dans le sable. Surprenantes aussi: les œuvres de street art disséminées dans l’espace public et les constructions contemporaines, tel le cubique et coloré Centre Pompidou, sur le front de mer. 

Les musées de Malaga et le quartier de Soho

Le Centre Pompidou, sur le front de mer, est l'un des grands musées à découvrir à Malaga. @LucVi/Shutterstock

Le Centre Pompidou n’est «qu’»un des 30 musées que compte Malaga, qui porte le surnom de «Ville des Musées». Parmi les institutions les plus prestigieuses, citons aussi le Musée Picasso et la Fondation Picasso (dans la maison de l’artiste, qui y est né en 1881), le Musée de la Cathédrale, le Musée de l’Art Flamenco et le Centre d’Art Contemporain (CAC). Ce dernier est installé derrière le port, dans le quartier underground de Soho, qui fait à lui seul l’objet d’une «Route touristique alternative». L’itinéraire est marqué par des graffitis d’artistes internationaux et passe par des galeries d’art, des brasseries artisanales, des laboratoires culinaires, des librairies et boutiques de designers, des salles de danse flamenco, des terrasses de restos et des hôtels branchés dominant la baie de Malaga…

Plus d’infos sur Malaga: www.malagaturismo.com et www.spain.info

Images de Malaga:

Copyrights: Shutterstock et Área de Turismo Ayuntamiento de Málaga.

2/ SÉVILLE HORS DES SENTIERS BATTUS

Il y a tant d'édifices historiques remarquables à Séville que la ville a été classée au Patrimoine mondial de l'Unesco. @Shutterstock

Il y a tant de façons d’aborder la capitale de l’Andalousie. Classée au Patrimoine de l’Humanité par l’Unesco, elle fait partie, avec Cordoue et Grenade, des trois villes formant le «Triangle d’Or andalou». Séville est en outre le berceau des tapas et du flamenco, nés dans le quartier populaire de Triana, et la ville des explorateurs du 16e siècle, dont il reste de nombreux souvenirs. C’est ici, notamment, que Magellan négocia avec la Cour royale d’Espagne son départ pour le tout premier tour du monde, et Christophe Colomb (son tombeau est exposé dans la cathédrale de Séville) la première expédition vers l’Amérique. L’Office de Tourisme organise des visites guidées sur ces grands thèmes, certaines théâtralisées et/ou adressées aux familles. 

Découvertes gourmandes à Séville

Le vieux quartier de Triana est le berceau du flamenco et des tapas! On peut y déambuler de bar en bar spécialisé pour goûter à toute la diversité de cette spécialité, devenue gastronomique dans certaines adresses! @Shutterstock

Mais il y a aussi de nombreuses visites insolites à faire soi-même. Des exemples gourmands? Découvrir, au sein de différents couvents, les pâtisseries traditionnelles que réalisent les nonnes selon des recettes centenaires. Ou traverser les différents quartiers de Séville par son fleuve, le Guadalquivir, en kayak, en paddle ou en bateau, pourquoi pas à l’occasion d’une croisière avec dégustation de vins et produits locaux? Ou encore suivre un atelier de cuisine au cœur du vieux marché de Triana. Dans ce quartier, on peut aussi parcourir, comme un local, les meilleurs bars à tapas, dont on est parfois surpris par l’originalité et la finesse, qui en font de véritables mets gastronomiques. Et pour terminer la journée, on s’installe sur un toit-terrasse pour siroter un verre de xérès avec vue sur la ville et son cours d’eau au soleil couchant…

D'autres idées pour les "foodies" à Séville, à découvrir ici.

Bon plan: explorer Séville à vélo

On peut suivre des visites guidées de Séville à vélo ou découvrir la ville soi-même en deux-roues grâce à 170 km de pistes cyclables.

Séville est une ville plate et ensoleillée, de merveilleux atouts pour se déplacer agréablement à vélo d’une curiosité à l’autre, d’autant que pas moins de 170 kilomètres de pistes cyclables ont été aménagés, sillonnant le centre historique piétonnier, les parcs, les berges du fleuve… Plusieurs agences offrent aux vacanciers de les emmener en visite guidée à deux-roues, ou tout simplement de leur louer vélos traditionnels ou électriques. Il existe aussi un service public de location, Sevici, qui permet de prendre une bicyclette à un endroit et de la ramener dans un autre, grâce à 250 stations différentes.

Plus d’infos sur Séville: www.visitasevilla.es et www.spain.info

Images de Séville:

Copyrights: Shutterstock

3/ LAS PALMAS HORS DES SENTIERS BATTUS

A côté des plages, Las Palmas offre un joli centre historique. @Shutterstock

Et si on planifiait un citytrip dans les îles, dans les décors exotiques des Canaries? L’archipel compte de superbes villes, à commencer par l’une de ses deux capitales, Las Palmas de Gran Canaria (île de Grande Canarie), qui s’étend au bord de la mer cristalline. On peut ici se dorer la pilule à la plage, s’essayer aux sport nautiques et goûter les spécialités locales sur le Marché du Port, remarquable pour ses halles Art nouveau signées Gustave Eiffel! En plus des commerces de bouche, on y trouve 22 espaces gastronomiques proposant des dégustations. 

Plongée dans le passé colonial

Les vieux quartiers nous font remonter dans le temps, à l'époque des explorateurs et marchands des 15e et 16e siècles. @Patronato de Turismo de Gran Canaria

Derrière le front de mer, les quartiers de Vegueta et Triana nous invitent à un voyage dans le temps, aux 15e et 16e siècles, lorsque les explorateurs et marchands espagnols s’installèrent dans l’archipel, idéalement situé sur la route maritime commerciale entre Espagne, Afrique et Amérique. Les maisons et palais coloniaux colorés, aux balcons de bois et cours intérieures fleuries, s’y alignent au fil de ruelles et places pleines de charme, jamais loin de la cathédrale Santa Ana. On peut découvrir ces quartiers de façon amusante, grâce à des visites théâtralisées et jeux de pistes à réaliser en famille! On peut aussi entrer à l’intérieur de certaines demeures pour se rendre compte du faste de l’époque, notamment dans le palais des premiers gouverneurs de l’île, où séjournait Christophe Colomb lorsqu’il était en escale dans les Canaries. Rebaptisé pour cette raison «Casa de Colon», l’édifice abrite aujourd’hui un musée qui raconte l’histoire des relations entre l’archipel et l’Amérique. 

D’autres beaux musées à Las Palmas

C'est dans cet ancien palais, devenu musée, que Christophe Colomb séjournait lorsqu'il était en escale dans les Canaries. @Shutterstock

Mais Las Palmas abrite encore d’autres passionnants musées, dont le contenant vaut autant le détour que le contenu. A quelques minutes à pied de la Casa de Colon, on visite notamment le Centre Atlantique d’Art Moderne (le CAAM), référence dans les Canaries pour l’Art contemporain. Il expose des artistes européens, africains et américains, illustrant les différentes influences qui ont façonné l’archipel. A voir encore: le Musée Néstor, que créa Néstor Martin-Fernandez de la Torre lui-même. Représentant du modernisme, il fut l’un des plus célèbres peintres canariens. 

Plus d’infos sur Las Palmas: www.grancanaria.com et www.spain.info

Images de Las Palmas:

Copyrights: Shutterstock et Patronato de Turismo de Gran Canaria

PRÉPARER UN FUTUR CITYTRIP EN ESPAGNE

Le tourisme n’est aujourd’hui pas à la fête, mais l’Espagne ne baisse pas les bras et espère bien revoir les Belges, au plus vite! Pour nous aider à préparer nos futurs citytrips, l’Office espagnol du Tourisme a lancé cette brochure dédiée aux «Escapades urbaines». Elle nous donne, pour chaque ville, une foule d’idées de visites originales, au travers de circuits à réaliser soi-même en 2 jours, avec des activités supplémentaires si l’on dispose de davantage de temps. Les métropoles à l’honneur sont Madrid, Barcelone, Séville, Malaga, Bilbao, Valence et Palma de Majorque, toutes accessibles en quelques heures d’avion de la Belgique!

Pour plus d’infos sur l’Espagne:

Office espagnol du Tourisme en Belgique:

02/280.19.26 - bruselas@tourspain.es

www.spain.info